browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Quito

Posted by on 15 février 2013

Impressionnante, agréable, surprenante, riche et sympathique.  La capitale d’Équateur est pleine de superlatifs qui permettent de la décrire.
Certe il faut être vigilant,  ne pas exposer à outrance ces objets de valeur,  ne pas sortir seul en pleine nuit,  ne pas fréquenter certains quartiers mais en retour la ville regorge de nombreux plaisirs gastronomiques et visuels.

image

Quito est divisée en deux grandes portions qui s’étendent du Nord au Sud sur 290km² pour près de 2 millions d’habitants ( 400 000 de moins que Paris qui elle s’étale sur 105km²). Autant dire,  la ville est grande,  très longue et bien moins large.

image

image

image

Il y a le centre historique au sud,  et le nouveau centre au nord. Cette dichotomie est flagrante et permet de vivre dans deux ambiances bien différentes l’une de l’autre.  Les quartiers nouveaux sont dignes de nos buildings occidentaux voir même plus perfectionnés et complexes. Le centre historique brille par son charme de tranquillité et ses constructions anciennes.  De la cathédrale aux hôtels particuliers,  de longues virées,  appareil photo en main,  nous permettent d’apprécier la ville.

image

image

image

Le temps ici est frais et pluvieux,  nous sommes à 3000m d’altitude et en pleine saison des pluies.  Mais la découverte des paysages et la sympathie des Equatoriens compensent grandement la météo.
Et puis,  la pluie est souvent très ponctuelle et localisée,  elle n’empêche pas les ballades.

image

Nous allons d’abord à ‘La Mitad del Mundo’,  la moitié du monde.  La ville comme son nom l’indique est construite sur la ligne équatoriale.  Elle s’est transformée en resort (parc) pour accueillir les nombreux touristes et curieux.  Un monument s’érige sur la ligne indiquant les points cardinaux.  Ici,  sur la ligne un oeuf tiendrai seul sur un clou…  (à tester),  ici sur la ligne le touriste pèse moins lourd,  balance à l’appuie.
Une estrade avec des animations est prévue pour les fêtards du soir.

image

image

Le deuxième jour nous sommes réveillés par un tremblement de terre, épicentre de Colombie, ici les murs bougent, le sol gronde pendant 5 longues minutes, impressionnant ! Mais rien de grave, ils ont l’ habitude.

Pour cette journée, nous empreintons le téléphérique.  De construction française,  celui-ci ne nous permet pas de faire du ski,  hélas,  mais de monter sur la montagne pour dominer Quito,  à plus de 4000m d’altitude.
La tête dans les nuages,  une ballade est possible pour culminer davantage (4618m), mais attention au souffle !  Un simple geste devient rapidement difficile à faire aussi haut.  Nous reviendrons nous promener quand le temps sera plus propice.

image

image

En attendant,  nous allons au musée de la culture.  Celui-ci nous permet de découvrir les civilisations incas d’ Équateur qui sont quasi identiques aux autres.  Malgré tout, le musée est intéressant et surtout joliment décoré.

image

image

image

Pour parfaire notre culture,  nous assistons de nuit à une représentation des danses folkloriques d’Amérique du sud.
Tout simplement superbe,  le spectacle retranscrit parfaitement la joie de vivre,  l’espoir et la ténacité des peuples.  Les couleurs et les danses sont enivrantes et finissent en apothéose durant laquelle les spectateurs se joignent aux artistes.

image

image

Ces jours passent très rapidement,  nous avons plaisir à profiter de Quito,  le trolet nous permet de bouger rapidement dans le labyrinthe citadin et pour se faire plaisir,  Quito est dotée de velib,  pour pédaler le long des avenues.  (velib mais à l’ancienne avec un guichetier,  les pistes cyclables sont nombreuses).

image

Nous attendons impatiemment notre collègue française Odile ( rencontrée au machupicchu,  repartie depuis Lima),  qui vient de France passer quelques jours avec nous :-)
Nous en profiterons pour une ballade à cheval,  un petit tour en train et autre…
Nous cherchons aussi le moyen d’atteindre Bogotá (vol Bogotá-panama),  mais il semble que nous allons devoir nous débrouiller seuls…

A très vite !

3 Responses to Quito

  1. martin

    toujours heureuse d’avoir vos commentaires pensez vous pourvoir revivre en FRANCE!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. YVETTE

    UN GRAND MERCI POUR VOS PHOTOS DE PAYSAGES MAGNIFIQUES ET LEURS COMMENTAIRES ;JE PEUX AINSI VOYAGER DEVANT L’ORDI ; A BIENTOT POUR DE NOUVELLES VUES .

  3. mouton

    Coucou
    En premier un grand merci pour votre carte postale personnalisée qui m’a beaucoup touchée, je viens juste de la recevoir. Les grands parents de Pierrevillers vous remercient aussi pour la leur, mémère Madeleine était très contente de nous la montrer Comme on peut le voir vous avez encore pu visiter des lieux magiques Le retour va être très difficile pour vousVous êtes à la moitié de votre chemin que celui soit aussi agréable pour le reste du séjour. Bisous bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>